print

Département des langues et de la communication internationale

L’objectif disciplinaire de la communication internationale est de rendre possible un approfondissement des connaissances et savoirs méthodologiques des étudiants permettant à ceux-ci de mettre à profit les savoirs théoriques acquis dans leur domaine de compétence afin de mieux décrypter l’actualité mondiale dans les domaines des relations internationales et des systèmes politiques. Un socle de compétences élémentaires est ainsi constitué en liant savoirs interdisciplinaires, réflexion critique en lien avec l’étranger et savoir-faire communicationnels en acquérant en particulier :

  • Une vision plus étendue de ce que représente la communication internationale basée sur une utilisation pratique de la langue étrangère.
  • Une application pratique et théorique des termes-clés du domaine étudié.
  • Une compétence métacommunicative visant à la description et à l’explication des orientations venues de l’étranger.
  • Des expériences pratiques découlant de l’internationalisation de la société.

Les enseignements de communication sur objectif spécifique sont réalisés par le biais d’un approfondissement des connaissances grammaticales, lexicales et stylistiques ayant pour but de développer et renforcer les compétences linguistiques de l’apprenant à tous les niveaux (compréhension de l’oral et des écrits, production orale et écrite). L’accent est mis en particulier sur la maîtrise de la terminologie de base du domaine ciblé en langue étrangère ainsi que sur la traduction de ce lexique en slovaque. De même, les bases terminologiques propres au slovaque seront traduites dans la langue-cible. L’apprenant devra donc être familiarisé par l’intermédiaire de textes de spécialité et d’ouvrages dédiés aux thématiques de son domaine afin de maîtriser les problématiques liées aux pays de la langue étudiée (histoire, système politique, relations avec l’étranger et positionnement des pays étudiés au niveau international). Le caractère spécifique de la Faculté implique donc que les épreuves composant l’examen d’État de Master 2 soient orientées vers les domaines de la civilisation et de l’histoire du pays étudié ainsi que sur le commentaire d’un texte de spécialité lié au positionnement politique et international de celui-ci.

=